Tous les articles par Jérôme Delacroix

Pourquoi je repasse sur Thunderbird

Lorsque j’étais sur PC, j’ai eu une expérience malheureuse avec Thunderbird. Un jour, tous mes messages sont passés à la trappe. Heureusement, j’utilisais une extension, Mozilla Backup, qui a limité la casse. Mais cette expérience m’a refroidi. Depuis que j’étais sur Mac (3 ans déjà, merci Jean-François), j’utilisais le client Mail, natif. C’est vrai qu’il a des avantages : son intégration avec le Carnet d’adresses par exemple. Elle permet, entre autres, de voir la trombine de son contact, si on a enregistré sa photo dans son carnet d’adresses. Détail, me direz-vous, mais qui ajoute une touche humaine à la correspondance. En revanche, il y a des fonctions de Mail auxquelles je ne me suis jamais vraiment habitué. C’est le cas de l’affichage direct des pdf d’une page dans le corps du mail, et non en pièce jointe. Et puis, de nombreuses fois, mes correspondants sous PC ont reçu des courriels de ma part pleins de caractères chinois, alors que je les avais pourtant rédigés à 100% dans la langue de Molière. Et puis surtout, il manque à Mail.app une fonction simple mais clé pour moi : la possibilité de mettre des couleurs aux messages. Avec mon client, j’utilise un autre logiciel de messagerie, FirstClass, dans lequel j’ai pris l’habitude de colorer les messages : mauve pour un courriel reçu que je considère comme traité, orange pour un courriel envoyé dont je considère qu’il est traité également, noir pour les autres messages. Ainsi, j’identifie d’un seul coup d’oeil les tâches incomplètes. Or, dans Mail.app, impossible de colorer les messages.

Rien que pour cette raison, je me suis finalement résolu à repasser sous Thunderbird, qui offre, lui, cette fonctionnalité. J’en ai profité pour ajouter l’extension Tag the bird, qui permet d’ajouter des mots clés (tags) à ses courriels : bien pratique pour la recherche.

Mes Tweets du 2008-03-03

  • Arrivée au Château des Mesnuls ce matin. L’entrée en taxi par le Portail était très classe. Bel endroit pour un séminaire ! #
  • En observation d’un séminaire en vue de proposer des outils coopératifs pertinents. La stature d’observateur n’est pas simple… #
  • …J’ai une furieuse envie de participer. #
  • Fin de la première journée du passionnant séminaire organisé par Secor pour PSA #

Powered by Twitter Tools.

Un drôle de mouvement : Freeze !

Éloge de la lenteurVous avez sûrement vu les images de la gare Grand Central à New-York ou des centaines de participants se sont immobilisés, à l’initiative du groupe de happenings Improv Everywhere. Des phénomènes similaires ont eu lieu ailleurs, notamment à Berlin. Une « freeze party » est en cours d’organisation également en France.

Pour ma part, j’ai beaucoup aimé les images de Grand Central. Selon moi, il s’agissait d’une expression artistique pure, qui n’était pas sans rappeler un épisode de la Quatrième Dimension.

Mais maintenant que ces manifestations se multiplient, je suis perplexe. Elles prennent un tour protestataire contre la rapidité du monde. Le problème, c’est que l’immobilisme n’est pas non plus une solution. Pourquoi ne pas organiser une manifestation dans laquelle tout le monde se déplacerait à vitesse ultra-lente ?

C’est vrai que c’est important de se poser de temps en temps pour réfléchir. Mais la pensée a besoin du mouvement, fût-il lent. Je peux comprendre qu’on fasse l’éloge de la lenteur, mais pas celui de l’immobilité.

Dailymotion sur NeufTV : ça change de Télématin !

Dailymotion Neuf TVJe teste ce matin la chaîne Dailymotion disponible sur NeufTV (canal 100). Très sympa de pouvoir accéder à Dailymotion directement sur sa télé. L’interface est bien conçue, y compris le moteur de recherche, même si le clavier de la télécommande n’est pas idéal (saisie type « SMS »). Ce qu’il faudrait, c’est pouvoir ajouter des favoris. Peut-être dans une prochaine version…

Le campus de la solidarité 2008

Campus de la solidarité à HECLa 3ème édition du Campus de la Solidarité se tiendra le 15 mars 2008 sur le campus d’HEC à Jouy-en-Josas. Fruit du travail de plus de 40 étudiants, il constitue un de ces moments privilégiés d’échange entre les étudiants et les diplômés, autour d’une valeur forte : la solidarité. Avant tout, le Campus de la Solidarité, dont les bénéfices sont intégralement reversés aux associations humanitaires, se définit donc comme une soirée conviviale et tournée vers l’avenir.

Au programme :

  • En ouverture une conférence sur la problématique de l’accès à l’eau potable avec l’ancien directeur du FMI et directeur de la Banque de France Michel Camdessus, Tristan Leconte et Veolia.
  • Un apéritif pour pouvoir rencontrer les étudiants et échanger avec eux.
  • Solidarité et convivialitéUn dîner-spectacle grandiose, de la nourriture et des vins de qualité au service de l’hommage vibrant rendu par les associations artistiques (musique, théâtre, improvisation…) du campus aux associations humanitaires. A chaque table un mélange étudiants/diplômés afin que les premiers puissent vous présenter leurs actions au sein des associations.

Défilé de mode équitableUn défilé de mode équitable conclura la soirée en beauté.

Pour s’inscrire : inscription en ligne

Pour en savoir plus :www.campusdelasolidarite.com

Un enfant de 10 ans n’est pas un véhicule de mémoire

Le 13 février, Nicolas Sarkozy est intervenu au dîner annuel du Crif. Il a proposé que chaque élève de CM2 se voit confier, à partir de la rentrée scolaire 2008, la mémoire de l’un des 11.000 enfants juifs français victimes des camps nazis. Les élèves de CM2 feront « une petite enquête sur la famille, le milieu, les circonstances dans lesquelles l’enfant a disparu », a précisé, le lendemain, le ministre de l’Education, Xavier Darcos.

Le vendredi, Simone Veil a qualifié cette proposition d’ « inimaginable, insoutenable, dramatique et surtout, injuste » et je souscris complètement à son analyse. Dans l’Express, elle explique : « On ne peut pas infliger ça à des petits de 10 ans, on ne peut pas demander à un enfant de s’identifier à un enfant mort, cette mémoire est beaucoup trop lourde à porter. »Lire la suite

Premier billet ! Où l’on voit que le temps passe vite…

C’est parti : je redémarre mon site sous forme de blog. J’y publierai des billets selon mes émotions et mes réflexions. Progressivement, j’y réintégrerai le contenu de mon ancien site, j’améliorerai le look, etc.

Mais bon, la première étape est franchie ! Je remarque au passage des liens qui ne répondent plus, dans la rubrique Outils.  Ainsi, exit  Yahoo! Encyclopédie, une encyclopédie créée jadis par  le site en partenariat avec Hachette. Finie, Webencyclo, l’encyclopédie contributive des éditions Atlas,  qui s’est arrêtée soit-disant momentanément en 2005 mais qu’on n’a jamais revue.

Décidément, Wikipédia règne en maître. Des initiatives comme Citizendium ou  Knol, de Google, apporteront-elles un peu de concurrence dans ce monde de monopole ?