Tous les articles par Jérôme Delacroix

Mes lectures du moment : intrigue, efficacité et expérience du monde

Stillwatch

Stillwatch (Le démon du passé)

J’ai entrepris de lire tous les romans de feu Mary Higgins Clark, qui nous a quittés il y a près de quatre ans.

Je les lis par ordre de parution, et j’en suis en ce moment à Stillwatch (traduit en français sous le titre Le démon du passé).

Comme à chaque fois, les personnages sont bien campés et attachants. Le style est aussi riche et agréable.

The 10X Rule: The Only Difference Between Success and Failure

“Secouez-vous ! “

On pourrait résumer ainsi ce livre de l’entrepreneur et investisseur Grant Cardone.

Quoi que vous fassiez, vous devez y consacrer 10 fois plus de réflexion et d’effort que vous l’imaginez au départ.

Je considère cette méthode comme un outil supplémentaire, à appliquer avec discernement.

Tao, the watercourse way

Cet ouvrage permet de comprendre la sagesse chinoise du Tao. J’ai notamment trouvé intéressant la mise en rapport du taoïsme et le l’écriture chinoise.

Les idéogrammes représentent des choses ou des idées dans leur globalité. Un ou deux caractères peuvent à eux seuls évoquer une situation ou une expérience complexe. Cette écriture est à l’image de la vision taoïste du monde, qui cherche à appréhender la réalité dans toute sa complexité et sa richesse.

À l’inverse, l’écriture alphabétique occidentale recourt à des unités simples (les lettres), qu’elle assemble ensuite pour former des mots. Cette démarche analytique est typique de la pensée occidentale, qui aime décortiquer les phénomènes pour mieux les comprendre, puis les reconstruire. L’écriture alphabétique traduit donc une approche différente de la réalité, analytique et synthétique.

La permission : le coworking à Perpignan

Les indépendants, freelances, entrepreneurs et étudiants de Perpignan ont désormais un tiers-lieu haut en couleurs pour travailler tranquillement, en plein cœur historique de la ville, à quelques encablures du centre-ville : la Permission.

Télétravailleur - La permission - Perpignan
Votre serviteur en plein télétravail à la Permission (Perpignan)

Situé 6 bis rue Général Derroja à Perpignan, la Permission est en fait un complexe multi-actvités proposant centre de coworking, restauration et même un espace de danse et de fitness.

Salle de danse à la Permission (Perpignan)
Salle de danse à la Permission (Perpignan)

 

La salle de fitness à la Permission (Perpignan)
La salle de fitness à la Permission (Perpignan)

Sur 200 m2, les visiteurs de l’espace disposent de tout le confort pour travailler et se détendre, entourés par une décoration vintage attrayante.

La Permission à Perpignan (vue d'ensemble)
La Permission à Perpignan (vue d’ensemble)

Une salle de réunion est également disponible.

La salle de réunion à la Permission (Perpignan)
La salle de réunion à la Permission (Perpignan)

Bref, j’ai beaucoup aimé cet endroit et je vous invite à y faire un tour!

Plus d’informations sur leur site Web : la-permission-complexe.com

Comment j’utilise l’IA au travail

L’Intelligence Artificielle (IA), c’est intéressant, amusant et souvent “bluffant”. Mais est-ce utile au travail ?

Passé l’effet démo, je réponds oui ! Retrouvez dans le PDF ci-dessous 15 utilisations concrètes que je fais des grands modèles de langage dans mon quotidien professionnel.

Vous le voyez, j’utilise l’IA (et plus spécifiquement les grands modèles de langage comme chatGPT) pour différentes catégories de tâches : assistance à la rédaction, explication de texte, petits services informatiques, boîte à idées créatives.

Je serais curieux de connaître les usages que vous pouvez faire de l’IA dans votre propre travail.  Merci par avance à ceux qui voudront bien partager leurs retours d’expérience en commentaire ou en message privé.

La réalité mixte débarque! Je l’ai essayée.

Dans le cadre des travaux de l’OP3FT concernant la technologie Frogans en environnement immersif, j’ai eu l’occasion d’expérimenter la réalité mixte avec le casque MetaQuest3, que nous venons de recevoir au bureau. Voici mes premières impressions.

Mon premier étonnement est la rapidité avec laquelle le cerveau oublie totalement que ce qu’il voit du monde extérieur, quand on porte le casque, n’est pas le monde extérieur lui-même. Ce n’est que l’affichage sur les lentilles du casque de la captation vidéo de l’environnement faite par les caméras. Pourtant, la résolution du  MetaQuest3 reste modeste (2064 x 2208 par œil), et le grain de l’image est tout à fait visible.

L’illusion se produit déjà quand on se contente de porter le casque en mode AR (ou plus précisément “MR”, mixed reality) sans rien faire, de façon “contemplative”, en baladant le regard autour de soi. Mais le cerveau est encore plus “bluffé” lorsque l’on est actif. J’ai par exemple essayé un jeu en réalité mixte, First Encounters, dans lequel on doit capturer des envahisseurs venus d’une autre planète. Lorsque l’on tire avec son fusil laser, on peut au passage “détruire” les murs physiques autour de soi (une image de débris est affichée en surimposition sur la vidéo extérieure). L’effet est saisissant. Et on ne se pose plus du tout la question de ce qui est réel ou de ce qui est virtuel.

Tout ceci ouvre à mon avis des possibilités énormes en matière d’usage et d’adoption.

Et si on copiait les entreprises chinoises ? Mon nouveau livre.

Mon nouveau livre Et si on copiait les entreprises chinoises ? est désormais disponible à la vente, en livre papier ou électronique. Il vous propose de plonger dans l’aventure entrepreneuriale unique d’un patron charismatique, Zhang Ruimin, qui a bâti le numéro un mondial de l’électroménager, Haier, indétrônable depuis 14 ans. Chemin faisant, vous découvrirez comment Zhang a su incorporer les théories managériales occidentales à la culture chinoise, pour créer un modèle de management totalement innovant.

Haier à Qingdao (Chine)

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

Ceux qui me connaissent savent que je suis passionné par la Chine depuis de nombreuses années. La Chine fait partie de ma vie, qu’il s’agisse de ma vie personnelle et familiale, ou de ma carrière. Professionnellement, c’est sous l’angle de la technologie que je m’intéresse à ce pays, et j’essaie de partager ma passion sur ma chaîne YouTube. Mais en 2021, quand mon ami toulousain Youssouf Chotia m’a proposé d’écrire un livre sur le management à la chinoise, je ne soupçonnais pas tout ce que j’allais apprendre au cours de son écriture. Rédiger un ouvrage à quatre mains avec un co-auteur à distance, sur un modèle de management que je ne connaissais pas (le rendanheyi), alors que j’avais déjà une activité professionnelle bien remplie, était déjà, en soi, un beau défi. Mais quand Youssouf me l’a proposé, il ignorait que je traversais une période compliquée, puisque je rencontrais à ce moment-là des problèmes de santé, et que je devais prendre soin de ma mère hospitalisée, loin de chez moi. En ce moment de crise, ce projet de livre a été pour moi une ouverture bienvenue m’évitant de m’apitoyer sur mon sort. Ce projet a fait partie des grâces spéciales que j’ai reçues à cette période de mon existence.

Qu’allez-vous trouver dans le livre ?

Notre livre est le premier livre en français sur le modèle de management rendanheyi, qui a le potentiel d’être au XXIème siècle ce que le fordisme et le toyotisme ont été au XXème siècle. Il présente le parcours d’un patron visionnaire, dans un pays en pleine transformation et encore mal connu, la Chine.

Nous avons voulu écrire un livre qui soit à la fois documenté, factuel et fourmillant d’exemples. Il offre des informations à valeur ajoutée pour les professionnels et une plongée passionnante dans le management pour tous.

Livre ouvert : et si on copiait les entreprises chinoises ?

De nos jours, alors que la zizanie règne sur la scène internationale, nous espérons que notre livre permettra de créer un pont supplémentaire entre l’Orient et l’Occident, en invitant ses lecteurs à s’inspirer, à  réfléchir et à se préparer au monde de demain, sans complaisance et sans préjugés.

Qu’est-ce qui va se passer maintenant ?

Dans les semaines et les mois qui viennent, Youssouf et moi allons prolonger la réflexion sur le thème du renouveau managérial, notamment en Chine, au travers d’une série de webinaires et de conférences.

Par ailleurs, nous allons continuer à alimenter le site chinese-management.com avec des actualités, des analyses et des interviews.

Si notre démarche vous intéresse, je vous invite à le consulter régulièrement, et à vous abonner à notre infolettre pour être sûr de ne rien rater.

 

La gare de Perpignan est le centre du monde : oui, mais pourquoi ?

La gare de Perpignan est le centre du monde, c’est bien connu. Salvador Dalí, dans cette conférence de presse totalement psychédélique, nous explique pourquoi. Prêtez l’oreille, ce n’est pas facile à comprendre. Mais c’est en rapport avec la dérive des continents. Si Perpignan n’avait pas opposé une forte résistance à ce mouvement, nous explique le professeur Dalí, elle se serait trouvée en bien mauvaise posture… et nous avec !

Mon nouveau stagiaire : chatGPT

Comme beaucoup, j’ai été impressionné par les possibilités de chatGPT. J’ai pu l’utiliser efficacement de différentes manières, principalement pour des tâches de rédaction :

  • Pour trouver un mot que j’ai sur le bout de la langue

chatGPT pour trouver le mot juste

 

Trouver un substantif grâce à chatGPT
Trouver un substantif grâce à chatGPT

 

  • Pour m’assurer que j’emploie une expression à bon escient

chatGPT pour vérifier le bon emploi d'une expression
chatGPT pour vérifier le bon emploi d’une expression

 

  • Pour vérifier une question d’orthographe pointue

chatGPT professeur d'orthographe
chatGPT professeur d’orthographe

 

  • Pour trouver un équivalent français d’un mot anglais

chatGPT pour chasser les anglicismes
chatGPT pour chasser les anglicismes

 

En revanche, quand il s’agit de rédiger directement, il faut vraiment repasser derrière.

J’en ai fait l’expérience avec un billet que je viens de publier sur Chinese-Management : Comment le modèle Rendanheyi de Haier révolutionne l’industrie : Zhang Ruimin en discussion avec le professeur Felipe Monteiro de l’INSEAD.

Concrètement, mon ami Youssouf a … visionné une vidéo sur YouTube et m’a fourni ses notes en style télégraphique. Je les ai fournies à chatGPT (et à son équivalent Bing AI),  et j’ai demandé à ces logiciels de rédiger un article à partir de ces notes.

Bilan des courses : j’ai dû demander aux deux robots conversationnels de reprendre plusieurs fois leurs textes, faire des coupes et des retouches moi-même, ajouter des informations, etc.

Au final, je ne suis pas certain d’avoir écrit l’article plus vite avec chatGPT que si je l’avais écrit directement moi-même.

Cela m’a donné la même impression que celle que l’on peut parfois avoir avec un jeune stagiaire. Le stagiaire est là pour apprendre, et son maître de stage doit lui consacrer du temps.

A une différence près : le stagiaire, lui, s’améliore au fil du temps.

Pas sûr que cela soit le cas avec chatGPT.

A moins que… Je viens de découvrir des études scientifiques récentes démontrant que le modèle de langage qui fait tourner chatGPT, dans sa version la plus récente, à savoir GPT4, était capable d’apprendre de ses erreurs et de s’améliorer.

Peut-être que le stagiaire dépassera bientôt le maître, finalement.

Image générée par Dall-E à partir de la commande : "Futuristic-and-hyper-realistic-vision-of-a-young-humanoid-robot-struggling-to-write-a-text"
Image générée par Dall-E à partir de la commande : “Futuristic-and-hyper-realistic-vision-of-a-young-humanoid-robot-struggling-to-write-a-text”

Se former avec l’Internet Society (ISOC)

Internet nous paraît familier, mais savons-nous au juste comment il fonctionne, et qui sont les acteurs qui encadrent son fonctionnement et son évolution ?

Pour le découvrir ou approfondir ses connaissances, l’Internet Society  (aussi appelée ISOC) propose différentes formations, dont une formation sur la gouvernance d’Internet que je viens de valider.

L’Internet Society est une organisation à but non lucratif qui a été créée en 1992 par Vint Cerf, Bob Kahn et d’autres pionniers qui ont mené à bien le développement technique de l’Internet. Elle est un acteur important de la gouvernance d’Internet au niveau mondial.

L’Internet Society propose un éventail de formations au sujet d’Internet, gratuites, mais exigeantes.

Formation ISOC
Il m’a fallu trente heures pour valider la formation sur la gouvernance d’Internet proposée par l’ISOC

 

 

La formation sur la gouvernance d’Internet, disponible en français, en anglais et en espagnol (voir descriptif) couvre notamment les sujes suivants :

– les protocoles d’Internet (comme les fameux “TCP / IP”),

– les processus de standardisation,

– les acteurs de la gouvernance d’Internet (tels que l’ICANN, l’IETF, le W3C, les gouvernements, les communautés techniques, la société civile…),

– les grands défis qui se posent à Internet : cybersécurité, inclusion, coopération, etc.

Surtout, cette formation fait prendre conscience que nous avons tous un rôle à jouer pour qu’Internet continue à contribuer à améliorer nos vies.

Je vous la recommande !

 

Management quantique, modèle “rendanheyi”, micro-entreprises… Découvrez les nouveaux articles de Management made in China !

Quatre nouveaux articles à découvrir sur le blog Management made in China:

Richard Liu est le fondateur du géant de l’e-commerce JD.com. L’article présente cinq caractéristiques de son style de management : l’importance accordée au travail et à l’effort, le souci de l’intégrité, le partage de la prospérité, la délégation et le contact avec le terrain.

Dans cet article, Youssouf nous explique comment la découverte de l’approche RenDanHeYi a pu répondre à ses interrogations sur les traditions et les pratiques du management en Occident.

On peut se demander ce qu’une jeune pousse high tech du 21ᵉ siècle pourrait bien apprendre d’une entreprise d’électroménager née il y a 40 ans aux confins de la Chine ? Découvrez-le dans cet article consacré à l’organisation en micro-entreprises du groupe Haier.

Quelques commentaires sur le récent ouvrage de l’universitaire Danah Zohar, Zero distance, Management in the quantum age. Mais qu’est-ce que ce “management quantique”, et en quoi est-il  en phase avec les sagesses chinoises traditionnelles ?

Bonne lecture !