Diaboliser le Rassemblement National, une stratégie anti-démocratique

La diabolication du Rassemblement Natonal

Gérald Darmanin, Ministre de l’Intérieur, s’est récemment fendu d’une sortie sur le cataclysme que serait l’élection d’un président de région issu du Rassemblement National :

« On voit bien la marque satanique que représenterait une victoire du RN »

Si cette manifestation de la stratégie de diabolisation du Rassemblement National ne fait pas dans la dentelle, elle a le mérite de constituer un véritable cas d’école d’une pratique inaugurée en son temps par feu François Mitterrand.

Pour mieux comprendre la déclaration de Gérald Darmanin, je vous propose cet extrait d’une intervention de Chantal Delsol, professeur émérite de philosophie politique, aux matins de France Culture :

La stratégie de diabolisation du RN, dont les propos de Gérald Darmanin fournissent un exemple caricatural, conduit à priver les électeurs d’une véritable alternance démocratique en maintenant au pouvoir une pensée unique.

Pensée unique qui arriverait au pouvoir quand bien même Marine Le Pen serait élue à la Présidence de la République : avec le ralliement du RN à l’euro, à l’Union européenne et à la CEDH, qu’est-ce qui distingue encore le Rassemblement National d’En Marche ou des Républicains ?

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :